Les pilotes d’easyJet disent que le pire des perturbations de vol est encore à venir dans une lettre divulguée au PDG de la compagnie aérienne

Les pilotes d’EasyJet ont accusé la compagnie aérienne à bas prix de présider à un “chaos sans précédent”, d’annuler des vols viables et de subir des “effondrements opérationnels” après que ses hauts dirigeants n’ont pas tenu compte des avertissements selon lesquels la compagnie aérienne n’était pas en mesure de faire face à la demande estivale croissante.

Une lettre interne très critique des pilotes français de la compagnie aérienne, obtenue par Yoa averti que le géant de l’aviation basé au Royaume-Uni subira un exode de clients après que des milliers de personnes ont été bloquées par l’annulation de centaines de vols pendant les vacances scolaires et le jour férié du Jubilé.

Le document détaillé, rédigé par la branche easyJet du syndicat des pilotes français SNPL, ajoute que ses membres estiment que la perturbation des vols de la compagnie aérienne cet été n’a pas encore atteint son apogée, une situation qu’elle décrit comme une “perspective terrifiante”.

Les pilotes ont également soulevé la question de l’effet du stress pandémique sur le personnel navigant et des perturbations qui en résultent, appelant à un soutien supplémentaire, affirmant que “la santé mentale est en jeu”.

easyJet a déclaré qu’il continuait d’opérer jusqu’à 1 700 vols quotidiens sur son réseau, transportant environ 250 000 personnes par jour. La compagnie aérienne est censée offrir un service de santé mentale étendu au personnel qui a été maintenu au-delà de la pandémie.

La compagnie aérienne low-cost, basée à Luton et la plus grande compagnie aérienne britannique en nombre de passagers, a connu une quinzaine torride au cours de laquelle jusqu’à 80 vols quotidiens en provenance des aéroports britanniques ont été annulés, la plupart sur ses bases principales à Aéroport de Londres Gatwick.

Alors que d’autres compagnies aériennes telles que British Airways et son rival budgétaire Wizz ont également procédé à des annulations à grande échelle, easyJet semble avoir été particulièrement touché par des facteurs allant de la pénurie de personnel à une panne informatique, des tempêtes en Europe et des grèves de contrôle du trafic aérien.

Plus dans EasyJet

La lettre des pilotes, adressée au directeur général suédois d’easyJet, Johan Lundgren, accuse les hauts dirigeants d’avoir été “induits en erreur” en leur faisant croire qu’ils pourraient proposer un horaire d’été avec “moins d’équipage de conduite, d’équipage de cabine ou d’officiers de planification de vol”, et a ajouté : “Les opérationnels, qui savaient mais n’ont pas été écoutés, en voient désormais les conséquences”.

Le document de quatre pages cite des problèmes dont des dizaines “d’annulations rouges” causées par des pénuries d’équipage “seulement quelques heures voire quelques minutes” avant le départ.

Il allègue que, dans certains cas, les responsables du centre de contrôle intégré (ICC) de la compagnie aérienne à Luton, qui supervise les opérations de l’ensemble du réseau easyJet, ont attendu jusqu’à la dernière minute pour annuler un vol de la “première vague” tôt le matin alors qu’ils savaient la veille au soir. aucun équipage disponible. Déclarant que l’ICC était trop sollicité pour surveiller les opérations en temps réel et qu’il avait “des heures de retard”, la lettre ajoutait : “Nous avons vu des annulations évitables : équipage prêt à partir, avions en service, passagers prêts, mais ICC [does not have] l’image locale.

Accusant les cadres supérieurs de ne pas reconnaître l’étendue des problèmes, les pilotes du SNPL ont déclaré : “Des centaines d’employés en difficulté ont signalé à quel point nos opérations sont devenues chaotiques récemment, à des niveaux sans précédent… En fait, nous sommes convaincus que notre perturbation n’a pas Il n’a même pas atteint son apogée et, franchement, c’est une perspective terrifiante.”

easyJet compte environ 550 pilotes basés en France opérant à partir d’aéroports tels que Paris Orly, Lyon et Toulouse, mais une source a déclaré Yo que les plaintes et les préoccupations soulevées par SNPL ont été reflétées dans toute la compagnie aérienne et ont fait écho depuis d’autres bases d’easyJet sur un système de messagerie interne du personnel.

Lundgren a précédemment déclaré que la compagnie aérienne s’attend à voir son nombre de passagers revenir cet été aux niveaux d’avant la pandémie de 2019 mais, comme d’autres compagnies aériennes, easyJet a eu du mal à recruter après des licenciements parmi les équipages de cabine et pendant la pandémie. Dans un exemple frappant des mesures inhabituelles prises pour maximiser le nombre de vols qu’il peut opérer, easyJet a annoncé le mois dernier son intention de supprimer la dernière rangée de six sièges de son avion A319, réduisant la capacité à 150 passagers, cela signifie que vous pouvez voler avec trois au lieu de quatre membres d’équipage de cabine.

Les pilotes ont déclaré que les problèmes rencontrés par la compagnie aérienne laissaient le personnel aussi “démoralisé” qu’il l’avait été lors de la suspension massive des vols causée par la pandémie. En una lista de solicitudes a los gerentes, pidieron que se pusiera a disposición un apoyo de salud mental reforzado debido al “estrés y la interrupción” de las últimas semanas, y agregaron: “La salud mental, después de una montaña rusa emocional, está en jeu”.

Dans une critique virulente de l’endroit où il pense que les dirigeants de la compagnie aérienne se sont trompés, le SNPL a accusé les hauts dirigeants d’être “sages et insensés” en licenciant du personnel pendant la pandémie et de récolter maintenant un tourbillon en décevant les passagers de retour.

La lettre disait: «Combien de sous avons-nous économisés avec tous ces employés fidèles, agents de bord et équipage / liste / personnel de planification des vols qui ont été licenciés? Combien de centaines de millions cela coûtera-t-il lorsque les agents de voyages et les clients cesseront de réserver avec nous pour toujours, lorsqu’ils considéreront qu’easyJet offre en fait un mauvais rapport qualité-prix, surtout dans un contexte de forte inflation ?

EasyJet a déclaré qu’il était en dialogue permanent avec ses syndicats et répondrait directement au SNPL tout en restant “absolument concentré” sur son fonctionnement au jour le jour.

Dans un communiqué, la compagnie aérienne a déclaré: “Fournir une opération sûre et fiable à nos clients et à notre équipage est la priorité absolue de la compagnie aérienne.

“EasyJet continue d’opérer jusqu’à environ 1 700 vols et transporte environ un quart de million de clients chaque jour. Cependant, l’environnement opérationnel difficile actuel continue d’avoir un impact qui se traduit par une faible proportion d’annulations de vols. Nous sommes absolument concentrés sur notre fonctionnement quotidien et continuons à surveiller cela de très près et n’hésiterons pas à prendre les mesures nécessaires.”

Add Comment