Deux mamans non vaccinées meurent de Covid quelques semaines après avoir accouché dans le même hôpital

Les décès à la fin de l’année dernière, qui sont traités comme des “incidents graves”, ont tous deux été signalés au conseil d’administration de l’hôpital universitaire Royal Stoke.

Les décès sont tous deux survenus au Royal Stoke University Hospital

Deux femmes non vaccinées sont décédées quelques semaines seulement après avoir accouché dans le même hôpital, lorsqu’elles ont toutes deux été frappées par un coronavirus.

Les décès survenus à la fin de l’année dernière, qui sont traités comme des “incidents graves”, ont été signalés au conseil d’administration de l’hôpital universitaire Royal Stoke.

L’un des cas concernait une nouvelle maman décédée 24 jours seulement après une césarienne d’urgence au complexe Hartshill, rapporte StokeonTrentLive.

La maman était positive au Covid et n’avait pas été vaccinée.

L’autre drame concernait une deuxième femme non vaccinée décédée après avoir attrapé le Covid, un peu plus de deux mois après avoir accouché.







Les deux femmes avaient accouché quelques semaines avant leur décès
(

Image:

Niveau élevé/REX/Shutterstock)

La femme était noire et donc potentiellement plus à risque de mourir de Covid et, en réponse à ce cas, l’hôpital a révisé ses conseils de « filet de sécurité » pour inclure des facteurs de risque accrus, tels que l’appartenance ethnique.

Cela survient alors que les derniers chiffres montrent que 26,1% des femmes enceintes utilisant les services de maternité de l’hôpital ne sont toujours pas vaccinées – malgré une campagne de santé publique très médiatisée.

La directrice de la sage-femme Sarah Jamieson a déclaré: “Plusieurs actions sont sorties de ce cas très tragique, comme une voie de surveillance Covid pour les femmes enceintes qui sont positives pour Covid, qui comprend le développement d’un service de triage pour ces femmes.”

D’autres actions incluent la mise en œuvre d’un plan de soins Covid mis à jour en obstétrique et une nouvelle exigence selon laquelle un obstétricien consultant examine toutes les patientes enceintes ou récemment enceintes hospitalisées avec un Covid suspecté ou confirmé au moins quotidiennement, a indiqué l’hôpital.

Le mois dernier, le Mirror a rendu compte d’une nouvelle étude qui a révélé que les femmes enceintes qui ont attrapé Covid étaient deux fois plus susceptibles de développer des complications graves et trois fois plus susceptibles de souffrir d’un caillot sanguin potentiellement mortel.

Le coronavirus double également le risque de naissance prématurée, de syndrome de détresse respiratoire aiguë et de septicémie, selon une nouvelle recherche du consortium de soins californien Kaiser Permanente.

Pendant ce temps, au Royaume-Uni, les futures mamans qui n’ont pas eu le coup représentent un cinquième des patients les plus malades en soins intensifs, selon les données.

Les patients infectés qui ont participé à cette dernière étude étaient trois fois plus susceptibles d’avoir un caillot sanguin – connu médicalement sous le nom de thromboembolie, ont découvert les scientifiques.

La thromboembolie peut provoquer un blocage dans l’artère principale du poumon ou se former ailleurs et devenir mortelle.

Dans l’ensemble, le coronavirus a augmenté le risque de maladie maternelle grave deux fois et demie, ont découvert les chercheurs.

Lire la suite

Lire la suite

.

Add Comment